Cette carte du monde des races de chiens est un peu particulière et cela ne vient pas de ces centaines de pairs d’yeux qui nous scrutent. Les pays et continents y sont représentés et ordonnés d’une bien étrange manière. Plusieurs ont pris un embonpoint certain alors que d’autres ont migré loin de leur emplacement d’origine: l’Amérique du Nord est quasiment deux fois plus vaste que celle du sud et la Grande-Bretagne est, à elle seule, presque aussi grande que les deux réunies. Le reste du monde est principalement occupé par l’Europe où la France et l’Allemagne occupent un espace disproportionné. L’Afrique se cache sous la botte de l’Italie et l’Asie est atrophiée.

La clé de cette représentation terrestre digne d’un cartographe sous absynthe s’explique par sa population de Canis lupus familiaris (ou plus simplement : le chien).  Cette étrange cartographie tient en effet plus de l’anamorphose que de la carte traditionnelle et est conditionnée par la surreprésentation de certaines races de chiens dans quelques régions du monde.

La Fédération Cynologique Internationale (FCI) reconnaît environ 350 races de chiens. Tous ces canidés sont ici classés par région d’origine et expliquent donc la disproportion de certains coins du monde. La Grande-Bretagne et la France qui passent pour avoir inventé la chasse au chien totalisent chacunes quelques 57 races enregistrées. L’Allemagne n’est pas loin derrière avec 47 races, dont le berger allemand, mais aussi le grand Danois. Ces trois pays représentent à eux seuls plus de 40% de toutes les races reconnues par cette « Organisation Mondiale Canine ». Ajoutez-y le reste de l’Europe et vous atteindrez même plus de 80% !

Cette carte ne montre pas toutes les races reconnues par la FCI mais a dû recourir à des races non inscrites pour remplir certaines parties du monde. La fédération ne reconnaît ainsi que 11 races des États-Unis (comme par exemple le Coonhound Noir et feu et le Cocker Américain) mais la carte montre plus du double de ce nombre (le chien Léopard Catahoula et le Blue Lacy, par exemple). De nombreuses races de chiens ont donc été oubliées des canons officiels. Cette carte prouverait-elle alors, par inadvertance, que la sophistication canine est, à l’instar de nombreux autres domaines, trop eurocentrée ?

Source : http://bigthink.com

Guillaume Sciaux – Cartographe indépendant

Publié par Guillaume Sciaux

Cartographe géomaticien professionnel et indépendant. Né géographe et stéphanois. Voir plus d’articles

Laisser un commentaire

Donnez un avis éclairé

Exit mobile version