Google, qui n’en est pas à une ambition prêt, nous présente son projet de cartographie de l’art: les Google Arts & Culture experiments et notamment, en ce qui nous concerne, la cartographie T-SNE. Le but étant ni plus ni moins de révolutionner notre manière d’aborder l’art et de comprendre les liens entre les œuvres…

L’équipe d’ingénieurs logiciels, d’artistes et de codeurs créatifs qui travaille sur ce programme de cartographie de l’art vise à découvrir, au carrefour de l’art et de la technologie, de nouvelles façons d’explorer les collections des musées du monde entier*.

La carte ci-dessous est un rejeton de ce programme et constitue bon exemple des résultats obtenus. Elle permet d’explorer un paysage 3D interactif créé par des algorithmes d’apprentissage automatique. Ces derniers ont rassemblé et organisé des milliers d’œuvres d’art par similarité visuelle. Plus les œuvres sont reconnues comme visuellement similaires, plus elles sont proches sur la carte. Ces algorithmes, déjà utilisés par Google dans ses fonctions de recherche d’image, ont ainsi seulement « regardé » les œuvres d’art et aucune méta-donnée n’a été utilisée. L’algorithme t-SNE, habituellement utilisé pour déboguer des images statiques, a ensuite été appliqué pour créer cette cartographie virtuelle interactive.

Le rendu est assez impressionnant et propose finalement une nouvelle façon de trier, visualiser et naviguer dans les œuvres du monde de l’art.

Pour tenter l’expérience et vous balader dans cette cartographie de l’art on ne peut plus innovante, c’est ici que cela se passe: artsexperiments.withgoogle.com (attention il est fortement conseillé de disposer d’une bonne connexion ainsi que d’un peu de patience).

Si cette expérience vous intéresse vous pouvez également jeter un œil aux autres modèles de visualisation du projet :

  • Tags : un algorithme analyse les œuvres et génére des mots clés (plus de 4000) pour nous permettre de parcourir les œuvres d’art de la même manière que les informations du Web.
  • X Degrees of separation : il parait que toutes les personnes du monde ne sont séparées que par quelques poignées de main (théorie des 6 degrés de séparation) mais qu’en est-il des œuvres d’art ? À l’aide de techniques d’apprentissage analysant les caractéristiques visuelles des œuvres d’art, l’algorithme trouve les liens existants à travers une chaîne d’œuvres d’art aux connexions parfois étonnantes.
  • Free fall : les œuvres sont ici disposées dans un environnement 3D où l’on peut visualiser à quoi ressemble un big bang culturel puis parcourir un océan d’œuvres d’art décennie par décennie.
  • Curator table : inspirée des conservateurs des musées du monde entier, cette visualisation reprend le principe de mise en page des estampes sur une table lors de la planification d’une exposition.

 

[hr_invisible]

* Enfin tout du moins ceux qui sont partenaires de Google, soit environ 1200 musées, galeries et institutions dans plus de 70 pays qui rendent leurs collections accessibles à tous en ligne.

Sources : artsexperiments.withgoogle.com

Guillaume Sciaux – Cartographe indépendant.

Publié par Guillaume Sciaux

Cartographe géomaticien professionnel et indépendant. Né géographe et stéphanois. Voir plus d’articles

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Hey super intéressant, ils ont dû s’amuser les gens qui ont fait ça! le site est quand même très très complet. Chapeau!

Exit mobile version