Au 21ème siècle, un nouveau panel de grands méchants des jeux vidéo est venu menacer les tranquilles foyers américains.

La cartographie ci-dessous vous montre les repères de ces big boss malfaisants. Réalisée par un cartographe de Complex, la carte se base sur une sélection de jeux vidéo récents à succès tels que Ghost Recon et Call of Duty.

On remarque que dans nos chères contrées occidentales, vertu et probité règnent en maîtresses. Sauf en ce qui concerne l’Allemagne qui a eu un petit passage à vide vers la fin des années 30… Dans l’ensemble les despotes videoludiques ne sont pas anglophones. Ce sont globalement des pays communistes ou en voie de développement qui fournissent le gros du contingent. Cet « axe du mal » cher à l’administration Bush regroupe donc un melting pot de nations corrompues peuplées sans distinction de guérillas, de terroristes et de dirigeants forcenés. La Syrie et son actualité militaire nourrie n’a d’ailleurs pas encore eu l’honneur de figurer dans cette liste. Mais gageons que cela ne saurait tarder…

Bien entendu, cet échantillon de vilains n’est pas représentatif du genre dans son ensemble puisque les développeurs ont tout de même parfois le bon goût de situer l’action dans un pays imaginaire, même s’il ressemble souvent fortement à un lieu existant. C’est notamment le cas du jeu vidéo d’où est tiré l’image d’en tête, à savoir Far Cry 4, qui localise les évènements dans le pays de Kyrat mais qui prend en fait pour cadre la guerre civile népalaise.

En réalité, la grande majorité des méchants des jeux vidéo (ou d’oeuvres littéraires et cinématographiques) est tout simplement chimérique et ne réside pas dans notre monde réel : on y trouve donc un vaste contingent d’aliens, de créatures mythiques et autres monstres cruels. Je dois confesser que j’ai toujours trouvé ce genre d’adversaire plus divertissant, les persécuteurs ordinaires étant bien assez nombreux au journal télévisé. Il faut bien avouer qu’il est plus réjouissant d’affronter un Illidan (Warcraft III) qu’un Kim Jong-un (photo de droite)…

Source : complex.com

Guillaume Sciaux – Cartographe indépendant.

Publié par Guillaume Sciaux

Cartographe géomaticien professionnel et indépendant. Né géographe et stéphanois. Voir plus d’articles

Laisser un commentaire

Donnez un avis éclairé

Exit mobile version