Le projet « Prison map » n’est pas une carte mais plutôt une sorte d’instantané de la surface de la terre, centré sur des points bien précis: les prisons américaines.

Les Etats Unis ont le record mondial du taux d’emprisonnement : 0,9% de la population adulte, soit 2,2 millions de personnes! Dans les années 2000, le pays comptait plus de prisonniers que la Chine (environ 1,5 million de détenus) et la Russie (environ 760 000) réunis…

Un graphique qui donne une idée de ce ratio (parmi les membres de l’OTAN) :

Ce projet de Josh Begley, un étudiant diplômé de télécommunications interactives à NYU, a vu le jour suite à un constat: il est extrêmement difficile de disposer d’informations sur l’emprisonnement de masse aux USA, phénomène historique et une réalité contemporaine.

De cette frustration est née cette volonté de représenter la géographie de l’univers carcéral américain par un assemblage de cartes (qui, comme chacun sait, sont souvent plus parlantes que de longs discours et d’imposantes listes de nombres). D’autant que ces derniers sont systématiquement sous évalués ; ajouter ou retrancher un zéro a un problème invisible ne fait pas une grande différence…

Pour réaliser cette collection l’auteur s’est basé sur les données géographiques issues des travaux du « Correctional Facility Locator ». Ce travail de fourmi, d’apparence anodin mais rendu difficile par le secret de l’information a permis de recenser et situer les prisons fédérales et d’état aux côtés des prisons locales, centres de détention et autres établissements à gestion privée. On en dénombre au total 4916… Cela nous donne un patchwork impressionnant de pénitenciers miniatures qui rappelle par sa densité la promiscuité quotidienne de ces mondes clos:

 

700 images ont été sélectionnées pour le projet mais si vous souhaitez voir l’intégralité des images c’est ici : http://prisonmap.com/all

La question qui se pose maintenant pour l’auteur est : ce travail pourrait-il aider à mieux connaître ce phénomène de l’incarcération de masse ?  Aider à faire avancer une justice sociale parfois en berne ?  La pierre d’achoppement restant dans tous les cas l’accès aux données.

Pour en savoir plus sur l’emprisonnement de masse aux USA : http://www.prisonpolicy.org/

 

Publié par Guillaume Sciaux

Cartographe géomaticien professionnel et indépendant. Né géographe et stéphanois. Voir plus d’articles

Laisser un commentaire

Donnez un avis éclairé

Exit mobile version