La ville moderne, sa densité, son rythme effréné et les pressions multiples auxquelles sont soumis ses occupants…  

Istvan, illustrateur suisse et parfois cartographe, montre à travers ces cartes de centres urbains « l’influence des villes sur leur environnement comme une sorte de fluide invisible débordant».

Chacun interprétera ses œuvres à sa façon mais en ce qui me concerne je trouve qu’elles symbolisent bien l’impact que ces métropoles peuvent avoir sur ce qui les entoure, ou ceux qui les habitent : elles donnent une impression de vitesse, de fusion et d’écoulement du temps. Mes quelques années à Paris sont peut-être en partie responsables de cette sensation…

Ces belles cartes ont en tout cas été présentées à l’exposition « Contemporary Venice » qui s’est tenue à Venise entre le 15 décembre et le 12 janvier dernier. Il est donc un peu trop tard pour aller les admirer sur place mais elles sont également visibles sur Behance.

En voici quelques-unes que j’aime particulièrement :

Venise
Rio de Janeiro
Tokyo
New York

Pour voir les autres travaux d’Istvan c’est ici, sur son site web.

Guillaume Sciaux – Cartographe indépendant.

Publié par Guillaume Sciaux

Cartographe géomaticien professionnel et indépendant. Né géographe et stéphanois. Voir plus d’articles

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Originale incidence pour voir les choses et leurs …incidences ! . Comme quoi l’oeil humain ne voit jamais qu’un fragment de sa terre ,..

Exit mobile version