Vous allez me dire: quel rapport? A priori aucun, surtout quand on ne se sait pas qui est Voronoï.

Monsieur Georgi Fedoseevich Voronoï est un mathématicien russe (1868 – 1908) à l’origine du diagramme éponyme. Ce type de diagramme représente une décomposition particulière de l’espace: il permet de diviser une surface en polygones dont les barycentres sont équidistants. Je vous fais grâce de la formule mathématique qu’il y a derrière et qui fait tourner le modèle.

Le résultat est en tout cas, ici, très esthétique! Cette belle carte (créée par le cartographe Jason Davies), permet de mieux comprendre le concept: elle montre l’aéroport le plus proche de chaque point de la surface de la terre. Seuls les grands aéroports avec des services réguliers sont représentés ici. L’aéroport le plus isolé est donc l’aéroport international de Mataveri sur l’île de Pâques, dans le Pacifique sud. Il y a en fait des aéroports en Antarctique, mais ils ne sont pas pris en compte car trop petits.

Pour l’anecdote, le médecin britannique John Snow (les fans de Game of Throne apprécieront) a utilisé cette méthode en 1854 (1) pour montrer que la majorité des personnes mortes dans l’épidémie de choléra de Soho vivait plus près de la pompe infectée de Broad Street que de n’importe quelle autre pompe.

La même carte mais interactive est visible sur le site web de Jason Davies, ici.

1: ou une méthode approchant puisque Georgi n’était pas encore né… Peut-être la tesselation de Dirichlet, qui lui était né.

Publié par Guillaume Sciaux

Cartographe géomaticien professionnel et indépendant. Né géographe et stéphanois. Voir plus d’articles

Laisser un commentaire

Donnez un avis éclairé

Exit mobile version